Coups de coeur

  • La dame blanche

    Denis Zott

    • Hugo poche
    • 6 Janvier 2022

    Elle ne devait jamais sortir. Dehors est un monde hostile, un danger permanent. Mais nul ne sait comment elle peut re´agir.

    Un e´trange manoir dans l'Yonne qui abrite un terrible secret. Une recluse blonde au visage de geisha dont l'existence n'est connue que d'une poigne´e de personnes.

    Lorsque, une nuit, un myste´rieux commanditaire la fait enlever, rien ne se passe comme pre´vu.
    Un accident a` quelques kilome`tres du point ou` elle doit e^tre livre´e, a` Puech Begou` dans le Tarn, et c'est la fuite. Traque´e par les chasseurs et les chiens de l'impitoyable Baron, le maire du village. Recherche´e par les Renard, les ennemis jure´s de Baron. La Dame blanche est livre´e a` elle-me^me alors que la contre´e est cerne´e et que la famille de la jeune femme convoque des moyens d'envergure pour la retrouver.

    Ce´saire, le domestique de Germaine Renard, craint qu'un vent mauvais ne souffle dans cette campagne tourmente´e. Ce sera bien pire que c¸a. Personne dans la contre´e n'oubliera jamais la Dame blanche.

  • Galerie des glaces

    Eric Garandeau

    • Albin michel
    • 18 Août 2021

    « Les miroirs sont l'éternel reflet de la fugacité universelle. ».
    Trois femmes et trois hommes qui n'auraient jamais dû se rencontrer. Trois villes qui n'auraient jamais dû exister et dessinent, du XVIIe à l'aube du XXIe siècle, le nouveau triangle des Bermudes. De Venise à Lagos en passant par Versailles, entre malédiction, magie noire, sociétés secrètes et jeux de pouvoir, la terre est une étuve et des lagunes filandreuses ramènent le passé à la surface. On se perd pour mieux se retrouver dans une galerie aux 360 glaces où retentit l'écho du Magnificat de Monteverdi.
    Galerie des Glaces est un roman contemporain dont l'Histoire est l'héroïne, un kaléidoscope qui explore la mondialisation en remontant à sa source : Venise ou l'invention du commerce, Versailles ou l'invention industrielle, Lagos ou la ville-monde.

  • Le fils de l'homme

    Jean-Baptiste Del Amo

    • Gallimard
    • 19 Août 2021

    Après plusieurs années d'absence, un homme resurgit dans la vie de sa compagne et de leur jeune fils. Il les entraîne aux Roches, une vieille maison isolée dans la montagne où lui-même a grandi auprès d'un patriarche impitoyable. Entourés par une nature sauvage, la mère et le fils voient le père étendre son emprise sur eux et édicter les lois mystérieuses de leur nouvelle existence. Hanté par son passé, rongé par la jalousie, l'homme sombre lentement dans la folie. Bientôt, tout retour semble impossible.
    Après Règne animal, Jean-Baptiste Del Amo continue d'explorer le thème de la transmission de la violence d'une génération à une autre et de l'éternelle tragédie qui se noue entre les pères et les fils.

  • La définition du bonheur

    Catherine Cusset

    • Gallimard
    • 19 Août 2021

    « Pour Clarisse, le bonheur n'existait pas dans la durée et la continuité (cela, c'était le mien), mais dans le fragment, sous forme de pépite qui brillait d'un éclat singulier, même si cet éclat précédait la chute. » Deux femmes : Clarisse, ogre de vie, grande amoureuse et passionnée de l'Asie, porte en elle depuis l'origine une faille qui annonce le désastre ; Ève balance entre raison et déraison, tout en développant avec son mari une relation profonde et stable. L'une habite Paris, l'autre New York. À leur insu, un lien mystérieux les unit.
    À travers l'entrelacement de leurs destinées, ce roman intense dresse la fresque d'une époque, des années quatre-vingt à nos jours, et interroge le rapport des femmes au corps et au désir, à l'amour, à la maternité, au vieillissement et au bonheur.

  • Enfant de salaud

    Sorj Chalandon

    • Grasset et fasquelle
    • 18 Août 2021

    Depuis l'enfance, une question torture le narrateur :
    - Qu'as-tu fait sous l'occupation ?
    Mais il n'a jamais osé la poser à son père.
    Parce qu'il est imprévisible, ce père. Violent, fantasque. Certains même, le disent fou. Longtemps, il a bercé son fils de ses exploits de Résistant, jusqu'au jour où le grand-père de l'enfant s'est emporté : «Ton père portait l'uniforme allemand. Tu es un enfant de salaud ! ».
    En mai 1987, alors que s'ouvre à Lyon le procès du criminel nazi Klaus Barbie, le fils apprend que le dossier judiciaire de son père sommeille aux archives départementales du Nord. Trois ans de la vie d'un « collabo », racontée par les procès-verbaux de police, les interrogatoires de justice, son procès et sa condamnation.
    Le narrateur croyait tomber sur la piteuse histoire d'un « Lacombe Lucien » mais il se retrouve face à l'épopée d'un Zelig. L'aventure rocambolesque d'un gamin de 18 ans, sans instruction ni conviction, menteur, faussaire et manipulateur, qui a traversé la guerre comme on joue au petit soldat. Un sale gosse, inconscient du danger, qui a porté cinq uniformes en quatre ans. Quatre fois déserteur de quatre armées différentes. Traître un jour, portant le brassard à croix gammée, puis patriote le lendemain, arborant fièrement la croix de Lorraine.
    En décembre 1944, recherché par tous les camps, il a continué de berner la terre entière.
    Mais aussi son propre fils, devenu journaliste.
    Lorsque Klaus Barbie entre dans le box, ce fils est assis dans les rangs de la presse et son père, attentif au milieu du public.
    Ce n'est pas un procès qui vient de s'ouvrir, mais deux. Barbie va devoir répondre de ses crimes. Le père va devoir s'expliquer sur ses mensonges.
    Ce roman raconte ces guerres en parallèle.
    L'une rapportée par le journaliste, l'autre débusquée par l'enfant de salaud.

  • Premier sang

    Amelie Nothomb

    • Albin michel
    • 18 Août 2021

    « Il ne faut pas sous-estimer la rage de survivre. » Amélie Nothomb.

    Amélie Nothomb est née à Kobé en 1967. Dès son premier roman Hygiène de l'assassin paru en 1992, elle s'est imposée comme une écrivaine singulière. En 1999, elle obtient avec Stupeur et tremblements le Grand Prix de l'Académie française.
    Premier sang est son 30e roman.

  • Klara et le soleil

    Kazuo Ishiguro

    • Gallimard
    • 19 Août 2021

    Klara est une AA, une Amie Artifi cielle, un robot de pointe ultraperformant créé spécialement pour tenir compagnie aux enfants et aux adolescents. Klara est dotée d'un extraordinaire talent d'observation, et derrière la vitrine du magasin où elle se trouve, elle profite des rayons bienfaisants du Soleil et étudie le comportement des passants, ceux qui s'attardent pour jeter un coup d'oeil depuis la rue ou qui poursuivent leur chemin sans s'arrêter. Elle nourrit l'espoir qu'un jour quelqu'un entre et vienne la choisir. Lorsque l'occasion se présente enfin, Klara est toutefois mise en garde : mieux vaut ne pas accorder trop de crédit aux promesses des humains...
    Après l'obtention du prix Nobel de littérature, Kazuo Ishiguro nous offre un nouveau chef-d'oeuvre qui met en scène avec virtuosité la façon dont nous apprenons à aimer. Ce roman, qui nous parle d'amitié, d'éthique, d'altruisme et de ce qu'être humain signifie, pose une question à l'évidence troublante : à quel point sommes-nous irremplaçables ?

  • La carte postale

    Anne Berest

    • Grasset et fasquelle
    • 18 Août 2021

    C'était en janvier 2003.
    Dans notre boîte aux lettres, au milieu des traditionnelles cartes de voeux, se trouvait une carte postale étrange.
    Elle n'était pas signée, l'auteur avait voulu rester anonyme.
    L'Opéra Garnier d'un côté, et de l'autre, les prénoms des grands-parents de ma mère, de sa tante et son oncle, morts à Auschwitz en 1942.
    Vingt ans plus tard, j'ai décidé de savoir qui nous avait envoyé cette carte postale. J'ai mené l'enquête, avec l'aide de ma mère. En explorant toutes les hypothèses qui s'ouvraient à moi. Avec l'aide d'un détective privé, d'un criminologue, j'ai interrogé les habitants du village où ma famille a été arrêtée, j'ai remué ciel et terre. Et j'y suis arrivée.
    Cette enquête m'a menée cent ans en arrière. J'ai retracé le destin romanesque des Rabinovitch, leur fuite de Russie, leur voyage en Lettonie puis en Palestine. Et enfin, leur arrivée à Paris, avec la guerre et son désastre.
    J'ai essayé de comprendre comment ma grand-mère Myriam fut la seule qui échappa à la déportation. Et éclaircir les mystères qui entouraient ses deux mariages. J'ai dû m'imprégner de l'histoire de mes ancêtres, comme je l'avais fait avec ma soeur Claire pour mon livre précédent, Gabriële.
    Ce livre est à la fois une enquête, le roman de mes ancêtres, et une quête initiatique sur la signification du mot « Juif » dans une vie laïque.

  • Seule en sa demeure

    Cecile Coulon

    • L'iconoclaste
    • 19 Août 2021

    Une histoire d'espoirs fous et de désirs, dans un XIXe siècle dominé par les interdits.

    Cécile Coulon nous plonge dans les affres d'un mariage arrangé comme il en existait tant au XIXe siècle. À dix-huit ans, Aimée se plie au charme froid de Candre Marchère, un riche propriétaire terrien du Jura. Pleine d'espoir et d'illusions, elle quitte sa famille pour le domaine de la Forêt d'Or. Mais très vite, elle se heurte au silence de son mari, à la toute-puissance d'Henria, la servante. Encerclée par la forêt dense, étourdie par les cris d'oiseaux, Aimée cherche sa place. La demeure est hantée par le fantôme d'Aleth, la première épouse de Candre, morte subitement peu de temps après son mariage. Aimée dort dans son lit, porte ses robes, se donne au même homme. Que lui est-il arrivé ? Jusqu'au jour où Émeline, venue donner des cours de flûte, fait éclater ce monde clos. Au fil des leçons, sa présence trouble Aimée, éveille sa sensualité. La Forêt d'Or devient alors le théâtre de désirs et de secrets enchâssés.
    Seule en sa demeure est une histoire de domination, de passions et d'amours empêchés.

    Le roman haletant d'une autrice confirmée.

  • Shuggie bain

    Douglas Stuart

    • Editeur globe
    • 18 Août 2021

    BOOKER PRIZE 2020 - Glasgow, années 1980, sous le règne de fer de Margaret Thatcher. Agnes Bain rêvait d'une belle maison bien à elle, d'un jardin et d'un homme qui l'aime. A la place, son dernier mari la lâche dans un quartier délabré de la ville où règnent le chômage et la pauvreté. Pour fuir l'avenir bouché, les factures qui s'empilent, la vie quotidienne en vrac, Agnes va chercher du réconfort dans l'alcool, et, l'un après l'autre, parents, amants, grands enfants, tous les siens l'abandonnent pour se sauver eux-mêmes.
    Un seul s'est juré de rester, coûte que coûte, de toute la force d'âme de ses huit ans. C'est Shuggie, son dernier fils. Il lui a dit un jour : "Je t'aime, maman. Je ferai n'importe quoi pour toi". Mais Shuggie peine d'autant plus à l'aider qu'il doit se battre sur un autre front : malgré ses efforts pour paraître normal, tout le monde a remarqué qu'il n'était pas "net" . Harcèlement, brimades, injures, rien ne lui est épargné par les brutes du voisinage.
    Agnes le protégerait si la bière n'avait pas le pouvoir d'effacer tous ceux qui vous entourent, même un fils adoré. Mais qu'est-ce qui pourrait décourager l'amour de Shuggie ? Shuggie Bain est un premier roman fracassant qui signe la naissance d'un auteur. Douglas Stuart décrit sans détour la cruauté du monde et la lumière absolue.

  • L'éternel fiancé

    Agnès Desarthe

    • Editions de l'olivier
    • 19 Août 2021

    A quoi ressemble une vie ?

    Pour la narratrice, à une déclaration d'amour entre deux enfants de quatre ans, pendant une classe de musique.

    Ou à leur rencontre en plein hiver, quarante ans plus tard, dans une rue de Paris.

    On pourrait aussi évoquer un rock'n'roll acrobatique, la mort d'une mère, une exposition d'art contemporain, un mariage pour rire, une journée d'été à la campagne ou la vie secrète d'un gigolo.

    Ces scènes - et bien d'autres encore - sont les images où viennent s'inscrire les moments d'une existence qui, sans eux, serait irrévocablement vouée à l'oubli.

    Car tout ce qui n'est pas écrit disparaît.

    Conjurer l'oubli : tel nous apparaît l'un des sens de ce roman animé d'une extraordinaire vitalité, alternant chutes et rebonds, effondrements et triomphes, mélancolie et exaltation.

    Oeuvre majeure d'une romancière passionnée par l'invention des formes, L'Eternel Fiancé confirme son exceptionnel talent : celui d'une auteure qui a juré de nous émerveiller - et de nous inquiéter - en proposant à notre regard un monde en perpétuel désaccord.

  • Memorial Drive

    Trethewey Natasha

    • Editions de l'olivier
    • 19 Août 2021

    Le 5 juin 1985, Gwendolyn est assassinée par son ex-mari, Joel, dit « Big Joe ». Plus de trente ans après ce drame qui a changé sa vie, Natasha Trethewey, sa fille, affronte enfin sa part d'ombre en se penchant sur le destin de sa mère. Tout commence par un mariage interdit entre une femme noire et un homme blanc dans le Mississippi. Suivront une rupture, un déménagement puis une seconde union avec un vétéran du Vietnam. À chaque fois, Gwendolyn pense conquérir une liberté nouvelle. Mais la tâche semble impossible. Elle est toujours rattrapée par la violence.

    Dans ce récit déchirant, Natasha Trethewey entremêle la trajectoire des femmes de sa famille et celle d'une Amérique meurtrie par le racisme. Elle rend à sa mère, Gwendolyn Ann Turnbough, sa voix, son histoire et sa dignité.

  • L'unique goutte de sang

    Arnaud Rozan

    • Plon
    • 19 Août 2021

    Au coeur du Tennessee des années vingt, Sidney, un adolescent noir, se retrouve pris au piège du désir de deux jeunes filles blanches qui provoquent le massacre de sa famille en l'accusant à tort.

    Pourquoi un shérif adjoint a-t-il pris le risque de lui épargner le lynchage ? Dans cette Amérique où n'avoir qu'une seule goutte de sang noir expose au danger, Sidney est-il pour autant sauvé ?
    Quand le jeune homme reprend ses esprits après les horreurs vécues, sa mémoire s'est effacée.
    Un lien étrange l'unit néanmoins à ce policier et à un mystérieux garçon, qu'il va désormais suivre comme son ombre dans une tragique odyssée. Car un tourbillon de violence poursuit implacablement Sidney, des émeutes de l'été sanglant de Chicago jusque dans l'Arkansas, sous fond de blues de Bessie Smith, soeur exilée du Sud.

    Dans cette quête de ses racines, quel rôle vont jouer Robert Abbot, porte-parole de la cause des Noirs, Alma, la jeune aveugle, Lewis, l'ancien esclave, et les âmes tourmentées de Harlem ?

    Mesure-t-on à quel point des liens de sang se sont créés au coeur de la haine entre les Noirs et les Blancs, de génération en génération, au-delà de l'inimaginable ?

  • Climax

    Thomas B. Reverdy

    • Flammarion
    • 18 Août 2021

    Ce n'est pas vraiment une ville, plutôt une sorte de village de pêcheurs aux maisons d'un étage, en bois peint de couleurs vives, nichées au creux d'un bras de mer qui s'enfonce comme une langue, à l'extrême nord de la Norvège. C'est là que tout commence, ou plutôt que tout semble finir. Ça a débuté avec l'accident sur la plateforme pétrolière, de l'autre côté du chenal. Ça continue avec cette fissure qui menace le glacier, ces poissons qu'on retrouve morts. Quel est le lien entre tous ces événements ? C'est en tant qu'ingénieur que Noah, enfant du pays, va revenir et recroiser la route de trois de ses anciens amis, comme au temps où il était le maître de leurs jeux de rôles, Sigurd, du nom de cette maudite plateforme.

  • Au printemps des monstres

    Philippe Jaenada

    • Mialet barrault
    • 18 Août 2021

    Le 26 mai 1964, un enfant parisien sort de chez lui en courant. On retrouvera son corps le lendemain matin dans un bois de banlieue. Il s'appelait Luc. Il avait onze ans. L'affaire fait grand bruit car un corbeau qui se dit l'assassin et se fait appeler « l'Étrangleur » inonde les médias, les institutions et les parents de la victime de lettres odieuses où il donne des détails troublants sur la mort de l'enfant. Le 4 juillet, il est arrêté. C'est un jeune infirmier, Lucien Léger. Il avoue puis se rétracte un an plus tard. En 1966, il est condamné à la prison à perpétuité. Il restera incarcéré quarante et un ans, sans jamais cesser de clamer son innocence.
    Avec son style inimitable, Philippe Jaenada reprend minutieusement les éléments du dossier et révèle que, par intérêt, lâcheté, indifférence ou bêtise, tout le monde a failli, ou menti. Alors il se penche sur Solange, la femme de l'Étrangleur, seule et vibrante lumière dans la noirceur.
    À travers ce fait divers extraordinaire, il fait le portrait de la société française des années 60, ravagée par la deuxième guerre mondiale mais renaissante et, légère seulement en apparence, printemps trompeur de celle qui deviendra la nôtre.

  • La félicité du loup

    Paolo Cognetti

    • Stock
    • 1 Septembre 2021

    Fausto a quarante ans, Silvia en a vingt-sept. Il est écrivain, elle est artiste-peintre. Tous deux sont à la recherche d'un ailleurs, où qu'il soit. Alors que l'hiver s'installe sur la petite station de ski de Fontana Fredda, au coeur du val d'Aoste, ils se rencontrent dans le restaurant d'altitude Le Festin de Babette. Fausto fait office de cuisinier, Silvia, de serveuse. Ils se rapprochent doucement, s'abandonnant petit à petit au corps de l'autre, sans rien se promettre pour autant. Alors qu'arrive le printemps et que la neige commence à fondre, Silvia quitte Fontana Fredda pour aller toujours plus haut, vers le glacier Felik, tandis que Fausto doit redescendre en ville rassembler les morceaux de sa vie antérieure et finaliser son divorce. Mais le désir de montagne, l'amitié des hommes et des femmes qui l'habitent et le souvenir de Silvia sont trop forts pour qu'il résiste longtemps à leur appel.

    Après le succès mondial des Huit Montagnes, Paolo Cognetti revient sur ses sommets bien-aimés avec un éblouissant roman d'amour, véritable ode à la montagne tour à tour apaisante, dangereuse, imprévisible et puissante.

  • La saga d'Elka t.1 ; bracelets de fer

    Muriel Zürcher

    • Fleurus
    • 11 Mars 2016

    Elka, jeune princesse viking, apprend que son père est mort en lâche, en terre étrangère. Déchue, mais fière de son haut lignage, la jeune fille refuse le mariage qui lui est proposé. Accompagnée de son frère et de Sven, un esclave épris de liberté, Elka quitte le village. La jeune viking affrontera bien des dangers et découvrira que la vraie noblesse n'est pas de sang, de lignage ou d'or, mais qu'elle se mesure à la manière dont on se comporte avec les autres. Elle apprendra également qu'elle ne se résume pas à son rôle de princesse viking, mais qu'elle est une personne qui a le droit à la liberté et à l'épanouissement.

    Le mot du libraire

    LA SAGA D'ELKA , BRACELETS DE FER Une saga viking, épique où l'héroîne doit retrouver l'honneur perdu de sa lignée. Superbe dès 13 ans

  • Il était une fois une jeune fille nommée Blanche-Neige qui, pour échapper à une méchante sorcière, trouva refuge chez 77 nains. En échange de leur hospitalité, les nains demandèrent à la jeune fille de prendre soin d'eux et de leur maison. Épuisée par la charge de travail et excédée par les caprices des nains, Blanche-Neige fut trop heureuse de croquer la pomme et de pouvoir enfin dormir !

    Le mot du libraire

    Voici un bel album jeunesse pour les filles et (surtout) les garçons: BLANCHE NEIGE ET LES 77 NAINS, chez Talents Hauts. Blanche Neige, vous le savez se réfugie en forêt pour échapper à la méchante sorcière. Mais voilà elle tombe sur la maison des 77 nains! Imaginez. Retenir 77 prénoms et tout le boulot. (nettoyer, balayer, cuisiner..) Du coup ce n'est pas 1 pomme empoisonnée qu'elle va manger mais 2. C'est dire son épuisement... Les filles ne vous laissez pas faire

  • Mon chat Boudin

    Christine Roussey

    • La martiniere jeunesse
    • 21 Janvier 2016

    Un album tendre et drôle, où s'exprime tout le talent de Christine Roussey.

    Boudin, c'est un chat. Boudin, c'est un bout-en-train. Mais voilà, Boudin est paresseux. Il somnole, ronfle à tue-tête, pionce à gogo. Et sa petite maîtresse, toujours très occupée, n'a pas le temps de le câliner. Car le mercredi, elle a judo, piscine, yoga, peinture et céramique, tricot péruvien, rugby et vélo avec les copains! Boudin est toujours dans ses pattes et l'inévitable arrive, vlan, patatra, vol plané, le fillette trébuche sur Boudin affalé dans l'entrée. Et c'est un fou rire qui monte, qui vous fait dire " ah comme on est heureux ", un de ces fous rires qu'on voudrait prolonger pour toujours.

    Boudin le paresseux va apprendre à son amie l'art de profiter du moment, de ne rien faire à deux, de s'asseoir là et regarder combien l'étang est grand et les crapauds rigolos, et de sourire juste pour le plaisir.

    Le mot du libraire

    Pour apprendre aux enfants hyper actifs à se poser, grâce à chat paresseux, une petite fille espiègle, le tout servi par une histoire toute en tendresse

  • Poussin vert

    Marie-Hélène Lafond, Gwénaëlle Doumont

    • La palissade
    • 14 Janvier 2016

    Un enfant rencontre un poussin vert et se met à le taquiner sur l'air de la chanson « Une souris verte ». S'en suit un dialogue absurde et insolent dans lequel notre petit garçon essaye de pousser à bout le drôle de volatile. Mais le poussin au fort caractère, n'est du tout prêt à se laisser faire et a d'autres tours dans son sac...

    Le mot du libraire

    Quand un petit garçon facétieux détourne des comptines au gré de ses rencontres et le retournement de situation qui en découle....Très drôle

  • Le secret de l'inventeur t.1 ; rébellion

    Andrea Cremer

    • Lumen
    • 12 Février 2015

    Imaginez un monde où l'Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d'Amérique.

    Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, 16 ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la luttent contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d'autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l'aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l'Empire, et lui sauve la vie.

    Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, où elle attend comme tout le petit groupe d'amis qui l'entoure de rejoindre la lutte quand elle atteindra sa majorité, l'équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu'ils prétendent être, et l'existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace. Des décharges de métal de l'Empire, infestées de rats d'acier, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !

    Rébellion est le premier tome du Secret de l'inventeur, la nouvelle trilogie steampunk d'Andrea Cremer, l'auteur du best-seller international Nightshade, plusieurs fois classée dans les listes des meilleures ventes du New York Times. Monstres d'acier, magie vaudou, automates maléfiques et espions de haut vol, elle a su tisser un univers d'une grande richesse où brille une héroïne née pour mener la lutte !

    Le mot du libraire

    Premier tome du Secret de l'Inventeur, la nouvelle trilogie steampunk d'Andrea Cremer, l'auteur de Nightshade. Monstres d'acier, magie vaudou et automates maléfiques, elle a su tisser un univers d'une grande richesse où brille une héroïne née pour mener la lutte.

  • Mentine t.1 ; privée de réseau !

    Jo Witek

    • Flammarion jeunesse
    • 11 Février 2015

    Mentine adore dépasser les limites, surtout celles de ses parents !
    « - 9,5 ! a hurlé papa avec une tête de serial killer ». Ma fille a sauté deux classes, a le QI d'Einstein et elle n'obtient pas la moyenne à son passage en troisième ! Dans ses conditions, ce sera donnant donnant. Une année scolaire pourrie égale un été pourri. C'est comme ça que j'ai été privée de mon stage de surf et de mes copines. La sentence est tombée : mon père me condamnait à deux mois d'exil dans le Larzac. J'allais me retrouver sous la flotte à bouffer du fromage de chèvre dans un horrible sweat en polaire.

    Le mot du libraire

    Mentine, une jeune fille de 12 ans, surdouée mais véritable tête à claques et championne des pestes. Punie pour être passée en 3ème avec seulement 9.5 de moyenne, la voilà qui se révolte et demande conseil à ses amies:"Horrible punition suite à mon passage de justesse: mes parents m'envoient dans le Larzac pendant deux mois.C'est le trou du cul du monde qui sent le roquefort et le fromage de chèvre...Tu crois que je devrais fuguer? Ou me flinguer?"

  • L'Apache aux yeux bleus

    Christel Mouchard

    • Flammarion
    • 7 Janvier 2015

    «Il était fier. Fier d'avoir été reconnu digne d'être un enfant de chef, fier d'avoir été accepté par le clan. » Herman a 11 ans quand il est enlevé par des Apaches. D'abord traité en esclave, il se montre fort et courageux et gagne le respect de ses nouveaux frères. Dans l'immensité des plaines du Texas, très vite, il devient l'un d'eux, un Apache valeureux qui n'a peur de rien et qui protège sa tribu. Son nom est désormais En Da, le « garçon blanc ».

    Le mot du libraire

    L'histoire vraie de Herman, enlevé à 11 ans par des Apaches. Il est adopté par chef Carnoviste, après avoir été traité en esclave et devient un vrai apache. 9 ans après il est forcé de retourner dans sa vraie famille dont il a tout oublié. Superbe.A partir de 12 ans

  • Will West, 15 ans, a passé sa vie à fuir. Il déménage tous les ans, évite de se faire remarquer, et applique les règles fixées par ses parents : ne jamais se lier à personne, ne jamais croire aux coïncidences, maintenir des notes passables au lycée... Mais il semble que Will ait des aptitudes exceptionnelles qui se révèlent petit à petit : endurance, rapidité, acuité visuelle... Un jour, Will dérape et se classe premier lors d'un examen national, loin devant l'ensemble des élèves du pays. Il est aussitôt repéré par un Institut à la recherche de jeunes talents. C'est là que sa vie bascule : rentré chez lui, il se rend compte que sa mère n'est plus la même, et que son père a disparu. Perdu, n'ayant plus d'endroit où aller, terriblement inquiet pour ses parents et ignorant les dangers auxquels il doit faire face, Will décide d'intégrer l'Institut, où il se lie d'amitié avec quatre jeunes, tous dotés comme lui de pouvoirs. Mais là-bas, la menace rôde partout : un des élèves a été enlevé et un groupe secret de porfesseurs, Les Paladins, semble être de mèche avec des forces obscures et des créatures... extra-terrestres.

    Le mot du libraire

    C'est dans une drôle d'école que se réfugie Will West! Pourchassé, il se retrouve auprès d'ados qui semblent tous dotés de pouvoirs très particuliers. Et alors, qu'est ce que ça peut faire? Lui même court plus vite que le vent

empty