Philippe Jaenada

  • Au printemps des monstres

    Philippe Jaenada

    • Mialet barrault
    • 18 Août 2021

    Le 26 mai 1964, un enfant parisien sort de chez lui en courant. On retrouvera son corps le lendemain matin dans un bois de banlieue. Il s'appelait Luc. Il avait onze ans. L'affaire fait grand bruit car un corbeau qui se dit l'assassin et se fait appeler « l'Étrangleur » inonde les médias, les institutions et les parents de la victime de lettres odieuses où il donne des détails troublants sur la mort de l'enfant. Le 4 juillet, il est arrêté. C'est un jeune infirmier, Lucien Léger. Il avoue puis se rétracte un an plus tard. En 1966, il est condamné à la prison à perpétuité. Il restera incarcéré quarante et un ans, sans jamais cesser de clamer son innocence.
    Avec son style inimitable, Philippe Jaenada reprend minutieusement les éléments du dossier et révèle que, par intérêt, lâcheté, indifférence ou bêtise, tout le monde a failli, ou menti. Alors il se penche sur Solange, la femme de l'Étrangleur, seule et vibrante lumière dans la noirceur.
    À travers ce fait divers extraordinaire, il fait le portrait de la société française des années 60, ravagée par la deuxième guerre mondiale mais renaissante et, légère seulement en apparence, printemps trompeur de celle qui deviendra la nôtre.

  • La serpe

    Philippe Jaenada

    • Points
    • 2 Janvier 2020

    Un matin de 1941, au château d'Escoire, Henri Girard appelle à l'aide : son père, sa tante et la bonne ont été massacrés à la serpe. Unique survivant et unique héritier, il est le suspect numéro un. Au terme d'un procès retentissant il sera pourtant acquitté. Il deviendra un écrivain célèbre et mènera une vie d'aventurier. L'énigme restera irrésolue. Jusqu'à ce que Jaenada se penche sur la question...

    « Le personnage principal, Henri, le vrai démon, est d'abord un sale gosse. »

  • La petite femelle

    Philippe Jaenada

    • Points
    • 3 Octobre 2016

    Pauline a 13 ans en 1940 lorsque son père la choisit pour faire tourner la tête des lieutenants allemands et faciliter ses affaires avec eux. Elle passe ses 17 ans dans le lit de l'occupant ; elle sera bientôt tondue. Puis vient novembre 1953 ; accusée d'avoir tué de sang-froid son amant, elle est condamnée à perpétuité. Mais qui est Pauline Dubuisson ? Une arriviste calculatrice ? Un monstre de duplicité ? Ou n'est-elle au contraire qu'une femme libre qui revendique son émancipation, victime des préjugés de son temps ? Philippe Jaenada donne la parole à cette femme que personne n'a voulu écouter et que les soubresauts de l'Histoire ont broyée sans pitié.

  • Le chameau sauvage

    Philippe Jaenada

    • Points
    • 21 Janvier 2022

    « Un usage des métaphores qui provoque une euphorie langagière. » Libération.

    Halvard Sanz est un garçon attachant, maladroit et encombré par une trop grande imagination. Même si sa première caractéristique est surtout d'enchaîner les catastrophes. Il y a des gens qui ont la poisse, mais qui, même les deux genoux à terre, se relèvent. Halvard est de ce bois-là. Cette tendance va l'entraîner à tomber fou amoureux (il est ce genre de gars) d'une hallucinante demoiselle Pollux. Qu'il va un peu trop vite perdre de vue. Il se lance à sa poursuite.

  • Sulak

    Philippe Jaenada

    • Points
    • 21 Août 2014

    Flics ou voyous, nul n'a oublié Sulak, garçon charmant, généreux, intègre. Accessoirement l'homme le plus recherché des années 1980. Déserteur de la Légion (l'avenir tout tracé, non merci), il braque des supermarchés avant de dévaliser les grands bijoutiers, de Paris à Cannes. Le fric, il s'en fout, il hait la violence : il veut épater. Itinéraire d'un gentleman cambrioleur doublé d'un roi de l'évasion.

  • La grande à bouche molle

    Philippe Jaenada

    • Points
    • 13 Août 2020

    Philippe Jaenada est détective privé. Il vit avec Anne-Catherine. Il est adepte des courses de chevaux et travaille pour le gros Gilles. Un jour, la femme d'un certain Persin le charge de suivre son mari. Voilà bientôt Jaenada dans la Drôme, mais les choses se corsent au Mercure de Romans qui l'obligent à quitter les familières filatures pour adultère pour les territoires plus dangereux du meurtre.

  • Vie et mort de la jeune fille blonde

    Philippe Jaenada

    • Points
    • 3 Mai 2018

    Un soir, à un dîner chez des amis, le narrateur comprend que leur fille est la jeune personne qui, la première, lui a fait découvrir les joies et les misères du sexe. Il part alors à la recherche de cette ancienne Lolita de 13 ans, aujourd'hui droguée et prostituée... Jaenada nous convie à une quête nostalgique où, contre toute attente, la drôlerie et la légèreté l'emportent sur la gravité des choses...

  • Nefertiti dans un champ de canne a sucre

    Philippe Jaenada

    • Points
    • 22 Janvier 2009

    Néfertiti c'est olive, une belle inconnue croisée dans un troquet parisien.
    Elle est terriblement sauvage, cultivée, et un peu spéciale. titus colas tombe éperdument amoureux, pour la première fois. comment vivre en couple quand on n'y connaît rien ? dans le feu de leurs ébats olympiques, titus et olive apprennent peu à peu à s'aimer.

  • La femme et l'ours

    Philippe Jaenada

    • Points
    • 30 Août 2012

    Où est passé l'ours qui festoyait gaiement jusqu'à l'aube ? Une énième dispute et Bix Sabaniego, écrivain sans succès, quitte la caverne conjugale. S'ensuit une tournée des bars en forme d'épopée dégingandée et vaillamment défaitiste. Jésus, Vide Godet, Milka, Bambi, ses picaresques compagnons, lui donnent la mesure d'un autre réel. Des boulevards parisiens à Monaco, la vie est un conte de fous !

  • Plage de Manaccora, 16h30

    Philippe Jaenada

    • Points
    • 18 Février 2010

    Tout avait si bien commencé. Insouciants et heureux, Voltaire, sa femme et son fils se préparent à une journée de farniente sous le soleil ardent. Mais un feu dévastateur embrase l'arrière-pays : la panique générale les accule vers la plage. Face à une mort qui semble inéluctable surgissent les souvenirs ridicules et sublimes de toute une vie. Un miracle peut-il encore advenir ?

  • Le cosmonaute

    Philippe Jaenada

    • Points
    • 6 Octobre 2011

    Quand Hector tombe amoureux de Pimprenelle, c'est une femme libre et excentrique.
    Puis Pimprenelle tombe enceinte. Un bébé plus tard, elle se révèle être une femme possessive et névrosée. Hector raconte, avec humour et dérision, leurs mésaventures de plus en plus absurdes et la transformation de leur vie de couple en véritable calvaire.

  • Les brutes

    Philippe Jaenada

    • Points
    • 15 Janvier 2009

    Les brutes sont partout.
    Nous subissons leur loi, que ce soit à l'école, au catéchisme, à l'armée ou en amour. un homme pourtant s'est rebellé : philippe jaenada a su dire non à la cantinière, refuser dieu et défier l'armée. convoqué pour ses trois jours de servie militaire en octobre 1984, il se retrouve encerclé par les brutes, mais rira bien qui rira le dernier.

  • Le chameau sauvage - prix de flore 1997

    Philippe Jaenada

    • J'ai lu
    • 10 Novembre 2005


    Halvard Sanz, gentil garçon naïf, découvre la notion de problème, s'en inquiète, puis, en désespoir de cause, se rassure. Premier roman. Prix Vialatte. Prix de Flore 1997.


  • La vraie vie

    Philippe Jaenada

    • Editions in8
    • 11 Avril 2015

    Recette pour trouver l'âme soeur quand on n'est plus le fringant jeune homme qui attirait tant les filles : 1/ Séduire sur internet une femme divorcée qui n'a plus vraiment le choix. 2/ Lui donner rendez-vous dans un bar chic. 3/ S'y rendre à l'heure dite, élégant frais et dispo pour envisager une vie commune (carrément) 4/ Dernière chose : ne pas oublier les couverts à salade en plastique orange.

  • La serpe . (reedition) Nouv.

  • Un jour, ce n'est rien mais je le raconte tout de même, un jour d'hiver je me suis mis en tête de réparer le radiateur de ma salle de bains (...). Je ne sais pas ce qui m'est passé sous le crâne ce jour-là, je me suis cru l'un de ces magiciens de la vie pour qui tout est facile. Il faut dire que jamais encore je n'avais été confronté à de réels obstacles, (...) alors naturellement, j'étais naïf.» Halvard Sanz est un gentil garçon. Signe particulier : doué pour les catastrophes en série. Il y a des gens qui n'ont pas de chance mais qui, genoux à terre, toujours se relèvent. Halvard est de ceux-là. Quête initiatique, roman picaresque, amour allégorique, loufoques aventures servies par une verve intarissable... Mais le chameau sauvage, dans tout ça ? Quand vous en connaîtrez le principe, comme Halvard, vous verrez la vie différemment.

empty