À propos

" Avec Pierrette et Le Curé de Tours, La Rabouilleuse forme la trilogie des Célibataires ; les méfaits du célibat sont en effet l'une des facettes de l'oeuvre. Mais quand le roman paraît en 1842, son titre est Les Deux Frères. L'année suivante, dans la grande édition de La Comédie humaine, le romancier l'intitule Un ménage de garçon en province, et c'est bien l'histoire de deux frères - un demi-solde et un peintre - qu'il raconte pour une part, à Paris puis à Issoudun. Corrigeant le titre sur son exemplaire personnel, Balzac choisit finalement La Rabouilleuse, plus évocateur mais plus mystérieux, puisque rabouiller signifie troubler l'eau d'une rivière pour y faciliter la pêche.
Une histoire trouble ? Certainement, si l'on songe que c'est aussi le roman d'une succession, le roman de l'argent par conséquent, un roman balzacien dont Philippe Bridau, l'un des frères, fut jugé par Taine et Brunetière comme l'une des plus étonnantes figures qu'offre La Comédie humaine. C'était déjà l'avis de Victor Hugo qui avait écrit à Balzac : Votre famille Bridau est un tableau de maître. " Texte intégral Présentation et commentaires par Roger Pierrot. "


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Honoré de Balzac

  • Éditeur

    LE LIVRE DE POCHE

  • Distributeur

    HACHETTE

  • Date de parution

    10/10/1972

  • Collection

    Classiques De Poche

  • EAN

    9782253020929

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    384 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Poids

    206 g

  • Support principal

    Poche

Honoré de Balzac

1799-1850
Né à Tours, dans un milieu bourgeois, Balzac est pensionnaire chez les Oratoriens de Vendôme, puis dans deux établissement parisiens. En 1819, il abandonne le droit pour se consacrer à la littérature et comme à écrire sous des pseudonymes. En 1825, ses insuccès l'amènent à se lancer dans les affaires (imprimerie, fonderie de caractères). Malgré l'aide de Mme de Berny, de quinze ans son aînée avec qui il entretient une liaison qui lui fait une place dans le monde, il connaît de graves difficultés financières. Ses premiers succès auprès du grand public sont, en 31, La Peau de chagrin et trois ans plus tard, le Père Goriot. C'est en 1842 qu'il adopte pour son oeuvre le titre de Comédie Humaine.Il vient d'épouser Mme Hanska, riche veuve polonaise, avec qui il entretient depuis plusieurs années une liaison amoureuse, losrqu'il meurt à l'âge de cinquante ans.
Balzac pensait que chaque individu dispose d'une réserve limitée d'énergie: en vivant intensément, l'homme brûle sa vie. Son destin a illustré de façon dramatique le symbole de la Peau de chagrin.

empty