À propos

Après avoir travaillé plusieurs années comme employé chez le parfumeur Ragon, César Birotteau reprend la direction de sa boutique. Ce commerçant doué invente des lotions qui font fureur et accroît rapidement sa fortune. Mais il voit plus loin et rêve d'intégrer la plus haute société. Alors, quand on lui propose d'acheter des terrains à bâtir vers le quartier de la Madeleine, il ne résiste pas. C'est le début de la chute : l'argent avancé disparaît, les banques lui tournent le dos, poussant César à la faillite et sa famille aux plus dures privations...
Écrit en 1837, ce roman fait partie des «  Scènes de la vie parisienne  » de la célèbre Comédie humaine. Balzac nous offre une brillante description du Paris affairiste au début du xixe  siècle, mais aussi un fascinant documentaire sur les habitudes de vie de la bourgeoisie parisienne et les débuts du capitalisme moderne.

Édition établie par Stéphane Vachon.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Honoré de Balzac

  • Éditeur

    LE LIVRE DE POCHE

  • Distributeur

    HACHETTE

  • Date de parution

    20/06/2018

  • Collection

    Le Livre De Poche Classiques

  • EAN

    9782253082613

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    624 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    340 g

  • Support principal

    Poche

Honoré de Balzac

1799-1850
Né à Tours, dans un milieu bourgeois, Balzac est pensionnaire chez les Oratoriens de Vendôme, puis dans deux établissement parisiens. En 1819, il abandonne le droit pour se consacrer à la littérature et comme à écrire sous des pseudonymes. En 1825, ses insuccès l'amènent à se lancer dans les affaires (imprimerie, fonderie de caractères). Malgré l'aide de Mme de Berny, de quinze ans son aînée avec qui il entretient une liaison qui lui fait une place dans le monde, il connaît de graves difficultés financières. Ses premiers succès auprès du grand public sont, en 31, La Peau de chagrin et trois ans plus tard, le Père Goriot. C'est en 1842 qu'il adopte pour son oeuvre le titre de Comédie Humaine.Il vient d'épouser Mme Hanska, riche veuve polonaise, avec qui il entretient depuis plusieurs années une liaison amoureuse, losrqu'il meurt à l'âge de cinquante ans.
Balzac pensait que chaque individu dispose d'une réserve limitée d'énergie: en vivant intensément, l'homme brûle sa vie. Son destin a illustré de façon dramatique le symbole de la Peau de chagrin.

empty